lundi 31 mars 2014

Mongolie : Chamanisme, l’initiation secrète.


Le chamanisme, croyance de l'omniprésence des esprits est la première religion de toutes les tribus asiatiques paléozoïques. Né il y a 15 000 ans en Asie centrale et en Sibérie, le chamanisme est une croyance dans les esprits du ciel "tenri" et de la terre. Les peuples nomades honorent et divinisent la nature et la terre.
Les chamans sont réputés et redoutés, étant lié au ciel et aux esprits de leurs ancêtres, ils sont dotés de vertus pour soigner, exorciser et jeter des mauvais sorts.
Religion unique des nomades mongols, le chamanisme a été fortement pratiqué dans la steppe jusqu'au XVI siècle, date ou le bouddhisme lamaïque a fait son arrivée. Les bouddhistes et les chamans vont alors s'entre influencer, certains éléments devenant communs aux deux religions.
Lors de l’occupation des Mandchous, la coexistence des religions ne sera plus supportée par les bouddhistes mongol et mandchou et commence alors la persécution des chamans. La purge communiste de 1937 sonne le début de 50 années d'interdiction de culte.
En 1990 l'arrivée de la démocratie permettra la renaissance de toutes les religions ainsi que des coutumes mongoles. Le chamanisme renaît de ses cendres grâce aux quelques grands chamans qui ont su cacher leurs pratiques pendant les années noires.

Entre les mois de mai et de septembre, lorsque la porte du ciel est ouverte, de nombreux mongols viennent s'initier dans un haut lieu chamanique de la Mongolie. Les maîtres leur enseignent les rituels et la magie de la communication avec les esprits afin qu'ils deviennent des chamans à leur tour. La plupart des nouveaux élèves ont choisi cette voie après avoir vécu des situations psychiques inguérissable, signe de l'appel du ciel "tengri".
L'initiation consiste à accompagner le futur chamane dans sa rencontre avec l'esprit par des incantations de chants magiques. Par la suite les chamans se livrent à un rituel pour que l'élève chaman atteigne l’état de transe, état qui confirme le statut de chaman. Les élèves sont de toutes les catégories sociales, éleveur, avocat… pourvu que le signe d'appel au chamanisme se soit manifesté. Les plus rationnels et les plus instruits finissent par recourir à cette pratique, tant cette religion est ancrée dans la mémoire collective et dans l'inconscience du peuple mongol. 










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire