samedi 9 juin 2012

Porteurs, les routiers de l'Himalaya

Des bazars animés de Kathmandu au sommet de l’Everest, les porteurs impressionnent toujours par la disproportion entre les charges et la taille et le poids des femmes ou des hommes se trouvant dessous.
Le Népal est un pays de montagne, et même le pays des plus hautes montagnes du monde. Sur ce territoire, l’infrastructure routière est quasi inexistente. Les villages sont nombreux et leur seul lien économique avec les grands bazars du sud se fait depuis des siècles par l'intermédiaire des porteurs transportant absolument tout sur leur dos. Depuis les aliments de base (riz, lentilles) en passant par les produit de luxe (bière, coca cola dans les zones touristiques, tissus importés d’Inde etc... ) jusqu’aux éléments destinés à la construction de ponts ou de bâtiments (ciment, vitres, câbles, capteurs solaires ...) pesant parfois plus de 100 kg. Ces produits mettent parfois quinze jour pour atteindre leur destination et les hommes sont payés environs 5€ par jour ! Les porteurs accompagnent également les groupes de trekking et les expéditions de haute montagne. C’est également pour les malades, l’unique ambulance possible pour rejoindre un dispensaire ou un hôpital situé parfois à plusieurs jour de marches.
C’est à l’aide du “namlo”, lanière de corde tressé, que les enfants porteront avec la force de la tête les cruches d’eau ou les fagots de bois coupés dans la montagne. Pour les plus chanceux qui se rendent à l’école c’est de la même manière qu’ils porteront leurs livres et cahiers. 










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire