mardi 7 décembre 2010

Hommage à Joao Silva

Le 23 octobre, Joao Silva, un des plus talentueux photographes de guerre d'aujourd'hui a perdu le bas de ses 2 jambes sur une mine dans le sud de l'Afghanistan. Il est aujourd'hui soigné aux États Unis et un comité de soutiens a été créé par ses amis. Que dire de plus sur un drame de la vie quotidienne dans un pays en guerre et qui bouleverse tant de destins ?

1 commentaire:

  1. Sans des photographes de guerre,pas d'histoire ,ni de drame,ni l'amitié,ni la vie,mais la mort;la photo est le seul moyen de voir le monde dans sa varité.Merci.

    RépondreSupprimer